Le procédé de prélaquage

Back

Le procédé de prélaquage

Le substrat  (métal support, acier ou aluminium) est livré sous forme de bobines après sortie du laminoir. Le poids des bobines varie entre 5-6 tonnes pour l’aluminium, et pouvant aller jusqu’à 20 tonnes pour l’acier.

Une ligne de laquage continue est composée de trois sections principales : l’entrée, la section « process » et la sortie. La bobine est placée en début de ligne et est étirée à vitesse constante afin de passer dans les différents prétraitements et procédé de prélaquage pour être ensuite rembobinée.

Afin de maintenir une vitesse constante dans la section centrale, facteur essentiel pour la qualité du produit, deux accumulateurs situés en entrée et sortie de ligne sont utilisés comme régulateurs de vitesse quand la section d’entrée ou la section de sortie de la ligne doivent s’arrêter pour assembler ou désolidariser les bobines  mises en œuvre.

Les étapes suivantes se déroulent sur une ligne de prélaquage moderne :

  • Assemblage mécanique par poinçonnage de la bande avec celle qui la précède
  • Nettoyage de la bande
  • Brossage puissant
  • Traitement de surface par conversion chimique
  • Séchage de la bande
  • Application d’une couche de primaire sur une ou deux faces
  • Passage dans le premier four de cuisson (entre 15 et 60 secondes)
  • Refroidissement de la bande
  • Application d’une couche de finition sur une ou les deux faces
  • Passage dans le deuxième four de cuisson (entre 15 et 60 secondes)
  • Refroidissement à température ambiante
  • Rembobinage de la bobine prélaquée

Copyright AB Wilh. Becker